HORAIRES DE 'HANOUKA

1er allumage : 2 décembre à partir de 18h05
2ième allumage : 3 décembre à partir de 18h04
3ième allumage : 4 décembre à partir de 18h04
4ième allumage : 5 décembre à partir de 18h04
5ième allumage : 6 décembre avant 17h10 (prévoir une quantité d'huile ou une longueur de bougie pour brûler jusqu'à minimum 18h15.
6ième allumage : 7 décembre à partir de 18h15
7ième allumage : 8 décembre à partir de 18h04
8ième allumage : 9 décembre à partir de 18h04

Retrouvez le guide d'allumage dans le dernier Alef.

Offices de 'Hanouka :
Tous les matins du 7 au 13 à 07h00 (09h00 le Chabat).

Roch 'Hodech Tevet : 7 et 8 décembre
Vendredi soir (7 décembre) : 17h00
Samedi  matin (Chabbat 'Hoch 'Hodech) :  09h00
Samedi après-midi : 16h30 suivi d'une séouda et d'Arvit

Dimanche matin : 08h00

HISTOIRE DE 'HANOUKA

Hanouka (fête de l’Inauguration du Temple) a été instituée par nos sages zal, suite à l’occupation de Jérusalem par les armées grecques d’Antiochus IV, et la révolte des Maccabim.

En –336, le fils de Philippe de Macédoine, Alexandre dit le Grand devient roi de Grèce. Aristote son précepteur, lui donna une solide formation en rhétorique et en littérature, et stimula sa curiosité en sciences, en médecine et en philosophie.

Âgé d’à peine 20 ans, ce jeune homme courageux, ambitieux et intelligent, unifie son pays avant d’entreprendre la conquête de tout le bassin méditerranéen.

C’est ainsi qu’il soumet, la Perse, la Phénicie, l’Egypte et la Judée à son pouvoir. La tradition rapporte qu’au moment où Alexandre s’avança vers leTemple, le Grand Prêtre s’avança avec ses somptueux habits de service. Alexandre se prosterna humblement devant ce saint homme. Quand ses généraux lui demandèrent le sens de cette curieuse conduite, Alexandre répondit : « Lorsque j’étais en Macédoine et que je rêvais de conquérir les pays d’Orient, je vis en songe un ange semblable à ce Grand Prêtre qui me prédit que j’atteindrai mon but. Maintenant que je le vois en réalité, je m’incline devant le D. qui a parlé par sa bouche. »

La Judée est soumise à l’autorité grecque, mais le Temple (beth hamikdach) est épargné.

A la mort d’Alexandre son empire est divisé entre ses généraux. Cassandre héritera de la Macédoine, Lysimaque de l’Asie Mineure, Ptolémée Lagos dirigera l’Egypte, et Séleucus gérera la Syrie et de la Mésopotamie. Ces deux derniers monarques seront à l’origine de deux grandes dynasties : les Ptolémées et les Séleucides.

La Judée, en plein essor économique, de par son lieu de passage, devient très vite l’enjeu de rivalités entre ces deux dynasties.  

Antiochus III, roi de Syrie finit par dominer la Judée. Bienveillant à l’égard des juifs, il développe leur économie et les soutient sur le plan religieux. Un sénat est créé qui deviendra plus tard le Sanhédrin. L’autorité religieuse suprême reste le Grand Prêtre, garant des valeurs de la Torah.

Inévitablement cet essor économique engendre un déséquilibre entre les riches et les pauvres. Les nantis, plus proches du pouvoir, abandonnent quelque peu les pratiques juives pour prendre la culture grecque comme modèle (on les nomme les hellénistes).

A la mort d’Antiochus III, son fils Antiochus IV, qui veut se faire appeler Epiphane « Envoyé des dieux. » lui succède sur le trône de Syrie. Ambitieux,il rêve de devenir un second Alexandre le Grand.

Comprenant très vite que la résistance juive est un obstacle à ses ambitions, il aide les juifs hellénisés, en renvoyant de ses fonctions le grand prêtre Onias, fidèle à la Torah, au profit de son frère Jason plus libéral.

Jason qui apprécie le mode de vie grec développe la construction de gymnases et de théâtres à Jérusalem. Chaque jour plus nombreux, sont ceux qui abandonnent leurs liens avec la Torah. Mais, peu énergique aux yeuxd’Antiochus IV, Jason est renvoyé de ses fonctions et remplacé par Ménélas, qui n’est même pas Cohen.

Cette suite d’évènements douteux, crée de nombreux troubles dans Jérusalem. Ainsi commence l’affrontement des hommes pieux, appelés‘Hassidim contre les hellénistes.

Antiochus « Epiphane », surnommé « Epimane » le Fou (le Maniaque), mécontent du désordre qui règne en Judée, décide de frapper un grand coup: il massacre une partie de la population, s’empare du Temple et interdit, les célébrations de la Brit Mila (Alliance de la Circoncision) du Roch Hodech (Nouveau Mois), et du Chabbat.

Les prêtres (cohanim) fidèles à la Torah décident de riposter avec les armes, c’est le début de la révolte des Asmonéens, dirigée par Juda, le fils du Grand Prêtre Matatiahou.

Pratiquant une guérilla intensive, allant jusqu’au martyr pour la sanctification du nom d’Hachem, les troupes de Juda remportent victoire sur victoire. Après le combat d’Emmaüs, la voie de Jérusalem est libre. La ville est libérée, et le beth hamikdach est de nouveau inauguré, le 25 du mois de kislev.

Bien qu’impurs, les Asmonéens décident d’allumer la Ménorah (Chandelier à sept branches) avec de l’huile consacrée. Une seule fiole porte encore le sceau du grand prêtre. L’huile de la fiole ne peut brûler qu’un jour, un miracle se produit : la Ménorah reste allumée 8 jours (soit les 7 jours de purification et le jour de préparation de la nouvelle huile kasher).

(Sources : Consistoire)

APRÉS-MIDI RÉCRÉATIVE DE 'HANOUKA

A 16h00 au centre communautairel'occasion du dernier dimanche de 'Hanouka, nous nous retrouverons comme d'habitude pour une après-midi récréative pleine de joie, de musique, de chants et de beignets.

 

Des activités ludiques et des travaux manuels sont prévus pour les enfants ainsi que des animations pour les adultes.

 

Ne manquez pas ce grand rendez-vous communautaire.

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION CULTUELLE ISRAELITE DE PAU