BEDIKAT 'HAMETS - LA RECHERCHE DU 'HAMETS

La Bédika se pratique de la manière suivante :

- allumer une bougie
- réciter la bénédiction d'usage AL BIOUR 'HAMETS (elle se trouve dans toutes les Hagadot de Pessa'h)
- vérifier à l'aide de la bougie les recoins de chaque pièce en recherchant les éventuelles miettes de ‘hamets
- pour ne pas revenir « bredouille » de cette recherche, on a l'usage, avant de commencer la Bédika de déposer dans chacune des pièces un ou deux morceaux de pain (en tout une dizaine) que l'on recherchera

- ces morceaux de pain seront mis de côté dans une boite ou un chiffon pour être détruits le lendemain
- la recherche est conclue par une déclaration d'annulation (voir le texte dans la Hagada)
- le 'hamets nécessaire au repas du soir et du lendemain matin est soigneusement gardé pour éviter qu'il ne s'éparpille.

La destruction du 'hamets ou biour 'hamets
– de préférence, le brûler jusqu'à ce qu'il devienne charbon
– sinon l'émietter et le jeter au vent
– ou l'émietter et le jeter à la mer ou dans un fleuve.

La «vaisselle 'hamets», soigneusement nettoyée, doit être rangée dans un placard fermé. Les produits contenant du ‘hamets impropre à la consommation (cirage, encaustique, colle, etc) peuvent être gardés et même utilisés pendant Pessa'h.

Le jeûne des premiers-nés
Lorsque la dixième plaie « Makat Békhorot » frappa les premiers-nés égyptiens, elle épargna les premiers-nés d'Israël. En témoignage de reconnaissance, les premiers-nés juifs jeûnent le jour du 14 Nissan. Si le premier-né a moins de 13 ans, son père jeûnera à sa place. L'usage est que les filles aînées ne jeûnent pas.
Il est recommandé de faire en sorte d'être dispenser de jeûner (voir ci-dessous).

Dispense de jeûne : La participation effective à une Séoudat Mitsva (repas en l'honneur d'une cérémonie religieuse) dispense du jeûne.

En règle générale, le Rabbin organise après l'office, un Siyoum Massekhta (achèvement public de l'étude d'un traité du Talmud). À l'issue de cette étude, les participants sont autorisés à rompre le jeûne.

Vente du 'hamets
Si l'on n'est pas parvenu à épuiser tout le `hamets en sa possession avant Pessa'h, on peut recourir au procédé de la vente du`hamets à un non juif.

Cette transaction se pratique au moyen d'un contrat de vente,rédigé dans les formes légales prescrites par le Talmud, qui lui donnent un caractère réel. En général on remet, à cet effet, pleins pouvoirs au Rabbin qui agit au nom de tous ceux qui s'adressent à lui.

Remarque : Si on n'est pas en mesure d'effectuer la Bédika dans tous les lieux où se trouve entreposé le ‘hamets, il est recommandé de le signaler dans le pouvoir afin que le rabbin puisse effectuer la vente avant l'heure de la Bédika. Dans ce cas, on exclura de la location au minimum une pièce pour y accomplir la Mitsva de Bédika.

 

 

Sources : Consistoire

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION CULTUELLE ISRAELITE DE PAU