ROCH HACHANA - 20 (au soir), 21 et 22 septembre 2017

Certains ont l'habitude de jeûner la veille de Roch haChana pour mieux se préparer au jour du jugement (Yom haDin). Il est d'usage que les hommes se trempent au Mikvé.

 

Les deux soirs de Roch haChana, après le kidouch de fête, nous inaugurons un seder sur des aliments dont le goût ou le nom évoquent les bénédictions divines.

 

La Mitsva essentiel le de Roch haChana a consiste à écouter le son du chofar (corne de bélier), en souvenir de la "ligature d'Isaac". A la place d'Isaac, Abraham immola un bélier. La Torah parle de Yom Térouâ « jour de sonnerie » ou Zikhron Térouâ « souvenir de sonnerie ». On écoutera les sonneries attentivement. Les premières, seront entendues assis (rite séfarade), les secondes, debout, lors de la prière de Moussaf.

Le premier jour de Roch haChana nous procéderons à la cérémonie de Tachlikh, après min'Ha. Cette cérémonie se récite, si possible, près d'une mare, d'une rivière ou d'un fleuve afin de jeter symboliquement nos fautes dans les eaux. Ce geste fait référence au verset du prophète Mikha (Michée) VII, 19 : « Tu jetteras au fond de la mer toutes leurs fautes ».

 

Sources : Consistoire Central
Consistoire de Paris et Ile-de-France

LE SEDER DE ROCH HACHANA

Il existe plusieurs coutumes pour le soir de Roch Hachana. Vous pouvez télécharger un Séder de base, destiné à ceux qui ne connaissent pas l'hébreu.

Séder de base pour Roch haChana
Séder de base pour Roch haChana.pdf
Document Adobe Acrobat [284.0 KB]
Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION CULTUELLE ISRAELITE DE PAU